logo ifec

Le Programme

Ambitieux pour notre profession, proche de ceux qui la font !

Je soutiens l’IFEC

NOTRE PROJET :

Le commissariat aux comptes a connu au cours de ces dernières années des bouleversements considérables. Les nouvelles dispositions législatives et surtout les débats autour de la loi PACTE ont injustement malmené la profession. Trop de règles, trop de normes incomprises et l’inflation réglementaire ont privé les professionnels de faire connaître et reconnaître l’utilité de la certification légale notamment dans les PME.

 

« Entreprenons d’inverser la tendance ! »

 

Désormais une chose est sûre : de subi, le commissaire aux comptes devra demain être choisi, que l’on parle de grands ou de petits mandats ! Pour autant, si ces nouvelles règles du jeu nous imposent des changements profonds dans notre posture, nos modes de communication et nos démarches « commerciales », elles ne doivent pas nous faire oublier ce qu’est notre ADN !

 

  • CAPITALISONS

Capitalisons sur notre identité et nos valeurs fortes afin d’en faire un véritable socle de différenciation et ainsi ancrons durablement notre rôle. Le commissaire aux comptes doit rester positionné dans son domaine des missions « d’assurance » et d’analyse de risques, des attestations utiles aux parties prenantes, des réponses aux attentes grandissantes de sécurisation et de transparence exprimées par les marchés dans des sujets aussi divers que la cybersécurité, la solvabilité, l’écologie, les délais de paiement etc… Ce faisant, nous jouerons pleinement notre responsabilité sociétale en contribuant chaque jour à sécuriser et à rassurer tous ceux qui sont aux côtés des entreprises et des associations dans les territoires : clients, salariés, banques, investisseurs, etc…

 

  • CONSTRUISONS

Construisons un nouveau cadre d’actions prenant en considération les messages forts envoyés par le marché, les parties prenantes et les dirigeants d’entreprises. Notre profession devra démontrer sa capacité à écouter et analyser les besoins du marché afin d’offrir une réponse ajustée aux enjeux auxquels font face les décideurs. Nous disposons de nombreux atouts notamment grâce à notre connaissance fine de l’entreprise, notre proximité avec leurs dirigeants mais aussi et surtout grâce à notre signature. Cette dernière, véritable « Label », fondée sur la compétence mais aussi et surtout sur notre indépendance, et la déontologie qui la garantit, doit devenir définitivement un gage de référence de bonnes pratiques et de sécurité. C’est à ce prix que notre profession sera à même de fournir le meilleur avenir possible à chacun de nos cabinets et de nos collaborateurs.

 

  • APPUYONS-NOUS

Appuyons-nous sur une institution forte disposant de prérogatives et de moyens suffisants. Repensons notre institution pour l’inscrire en harmonie avec le nouveau paradigme de la profession et initions une réorganisation globale pour mieux accompagner l’ensemble des professionnels. La CNCC devra communiquer activement auprès des médias et assumer son autorité pour participer au débat national sur l’économie et la transformation sociétale numérique et durable. Cette mobilisation, avec l’appui essentiel des Compagnies régionales, doit permettre de fédérer et rassembler les énergies.

 

  • PROJETONS-NOUS

Projetons-nous à long terme dès aujourd’hui, et au-delà des actions urgentes que la profession devra engager. A l’ère de la révolution digitale et de la nécessaire responsabilisation sociétale de l’ensemble des acteurs économiques, l’attractivité de notre métier et la pertinence de notre rôle dans les années à venir dépendra de notre détermination à promouvoir la prospective, l’innovation et la transformation de nos pratiques et de nos outils.

 

 

« De subi, le commissaire aux comptes devra demain être choisi. »

 

NOS AXES DE PROGRAMME :

1 – FONDER LA DYNAMIQUE DE CONSTRUCTION DU COMMISSARIAT AUX COMPTES

2 – ACCOMPAGNER LA PROFESSION AU PASSAGE IMPOSÉ D’UNE UTILITÉ DÉCRÉTÉE À UNE UTILITÉ DE MARCHÉ

3 – RECONSTRUIRE UNE INSTITUTION AU SERVICE DU NOUVEAU PARADIGME DE LA PROFESSION

4 – FAIRE DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE UNE OPPORTUNITÉ POUR LA PROFESSION

 

SUIVRE YANNICK OLLIVIER

Rappelez-moi le jour du vote par mail

En cliquant sur « Ok », vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité de traitements de vos données personnelles